Enquête sur l’impact de la crise COVID 19
pour les installateurs de la filière sanitaire et génie climatique

13 mai 2020 | Etude de marché

Dans ce contexte inédit de crise sanitaire, BATISENS, le département études de l’agence marketing LINK TO BUSINESS BATIMENT, a lancé en partenariat avec GENIE CLIMATIQUE MAGAZINE une enquête nationale auprès de 50 000 entreprises d’installation de la filière SANITAIRE et GENIE CLIMATIQUE. L’objectif de cette enquête en ligne : mesurer comment les entreprises ont adapté leur activité durant cette période (fermeture totale, chômage partiel, maintien de certaines activités…), comment elles envisagent la sortie de crise et leurs principales attentes pour la reprise. Sur la base des 150 entreprises ayant répondu, voici les principaux résultats de cette enquête.*

Les conséquences du confinement COVID 19 sur l’activité des installateurs chauffage, sanitaire, génie climatique

Depuis le début de la crise sanitaire, la principale crainte des installateurs (62%) est la contamination par le virus, pour eux comme pour leurs salariés.
Mais près d’un chef d’entreprise sur deux se dit également inquiet sur 3 autres points :
Depuis le 17 mars dernier, près d’un quart des entreprises ont été contraintes de cesser complètement leur activité et les autres n’ont pu la maintenir qu’à hauteur de 30% en moyenne, principalement pour traiter les dépannages urgents de leurs clients.
Le temps subi du confinement a été mis à profit principalement (55% des installateurs) pour relancer les devis en suspens et pour la moitié d’entre eux, à mieux s’informer ou se former. Certains en ont profité également pour effectuer du rangement, du nettoyage ou réaliser leur inventaire.

Les conditions de reprise d’activité selon les installateurs chauffage, sanitaire, génie climatique

Deux tiers des entreprises pensent pouvoir reprendre l’ensemble de leurs activités chantier à partir du 11 mai.
Elles considèrent que leur capacité de reprise dépendra avant tout de la demande clients (87%) et de la disponibilité de moyens de protection sanitaire (74%)
La moitié d’entre eux prévoit une reprise rapide ou progressive avec retour à la normale de leur activité à l’automne prochain, tandis que l’autre moitié s’attend à une reprise lente et difficile, avec un retour à la normale pas avant début 2021.
Sur leurs besoins prioritaires en termes d’aides :

  • De la part de l’Etat, des banques et des assurances, la majorité des entreprises espère surtout l’annulation de leurs charges sociales et des aides financières compensatoires.
  • Vis-à-vis des distributeurs, leur attente principale concerne l’amélioration des conditions d’achat… Mais 45% des installateurs n’attendent aucune aide.
  • De la part de leurs marques fournisseurs, la moitié des entreprises espère en priorité une baisse des prix tarifaires des produits et 40% des délais courts.

Les conséquences de la crise pour les installateurs chauffage, sanitaire, génie climatique

Près de la moitié craint l’abandon ou le report de leurs projets clients non signés et 36% une baisse de leur marge et une dangereuse fragilité de leur trésorerie.

Seulement 8% envisagent de licencier du personnel.

Pour partager avec nous l’ensemble des résultats détaillés de notre enquête, contactez-nous !

*Enquête LINK TO BUSINESS BATIMENT réalisée par questionnaire en ligne entre le 29 avril et le 4 mai dernier auprès de 150 entreprises d’installation issues de notre base de données DataBAT®, contenant 50 000 contacts professionnels intervenant dans la filière sanitaire et génie climatique.

Article réalisé par :

Frédérique FINITI-BROISIN
Directrice Conseil
Mail : ffb@link2b.fr
Mob. 06 80 36 01 94
Alain OBERMAN
Directeur Conseil
Mail : ao@link2b.fr
Mob. 06 87 81 99 86

 

BATISENS, département études de l’agence marketing Link to Business Bâtiment, applique avec rigueur et opportunisme ces quelques recettes simples pour garantir à ses clients l’excellence de ses résultats d’étude.
En partenariat avec Génie Climatique Magazine

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *